jappeloup-film-course-hippique-womenseyeonmedia.com

Le Film Jappeloup

Jappeloup est un film biopic dramatique français réalisé par Christian Duguay ex-membre de l’équipe d’équitation du Canada. Il a vu le jour en 2013. Il s’agit d’un long métrage de 2h15min avec la participation de Guillaume Canet, Marina Hands, Daniel Auteuil et autres. C’est Guillaume Canet même qui l’a écrit et dialogué, grâce à l’adaptation du livre « Crin noir » de Karine Devilder, la belle-sœur de Pierre Durand, célèbre champion équestre français. Et il a convaincu la maison de production de prendre son amie et ex-petite copine Marina Hands pour endosser le rôle de l’épouse de Pierre Durand.

Présentation du film

jappeloup-filp-course-hippique-womenseyeonmedia.comIl s’agit d’une biographie du cheval baptisé Jappeloup de Luze, champion de saut d’obstacles. Dans les années 1980, il a eu beaucoup de succès en remportant de très nombreux titres, tels que le champion olympique, le champion d’Europe et le champion de France avec son cavalier Pierre Durand. Avant de devenir acteur, Guillaume Canet, un passionné du cheval, a voulu faire carrière en équitation mais il s’est blessé et s’est mis a jouer sur des plateformes en ligne.

Après 11 ans d’absence dans le monde du cinéma, Christophe Duguay accompagné de Guillaume Canet, a réalisé la scénarisation du livre Crin Noir qui retrace la vie et le parcours sportif du cavalier Pierre Durand ainsi que de son cheval Jappeloup de Luze.

En effet, dans les années 1980, abandonnant une carrière d’avocat prometteuse, Pierre Durand (Guillaume Canet) se consacre alors à sa passion, le saut d’obstacles. Appuyé par son père (Daniel Auteuil), il a pris un énorme risque en misant sur son cheval Jappeloup auquel personne ne croit en raison de sa taille trop petite, de son tempérament et de son imprévisibilité. Malgré ces nombreux défauts, l’alliance des deux apporte une capacité remarquable qui les amène à gagner le terrain et briller dans l’univers de l’équitation. Malheureusement aux Jeux olympiques d’été à Los Angeles de 1984, ils rencontrent un terrible échec et Pierre a eu conscience de leur faiblesse. Sa femme Nadia (Marina Hands) et Raphaëlle (Lou de Laâge), la groom du cheval, vont les encourager pour regagner confiance et se préparer aux Jeux olympiques d’été de Séoul en 1988.

Une œuvre très intéressante

Jappeloup est un genre de film qui intéresse du début à la fin. Il n’y a pas besoin de grands effets spéciaux, mais celui-là reflète parfaitement des réalités qui peuvent s’avérer très touchantes et instructives. Le film lance une excellente leçon de morale ainsi qu’un message dans la vie. Malgré son entêtement, le champion a su accueillir les conseils et les remarques de son entourage pour avancer. De plus, étant doués, les acteurs assurent bien leur rôle en jouant. Les réalisateurs ont effectués un casting de choc.

Côté technique, tout est bien calculé pour offrir aux téléspectateurs un moment inoubliable, aussi bien les scénarios comme la musique. Jappeloup est bel et bien un biopic captivant. Même en n’étant pas un passionné par les chevaux, il est possible d’apprécier le film. Sans parler les merveilleux spectacles qu’offrent ces animaux, les sauts d’obstacle, c’est extraordinaire.