comment-gere-sa-colere

Mes conseils de femme pour gérer sa colère

Certaines personnes au tempérament colérique sont plus promptes à des accès de colère (cc julie :D) Cette habitude à réagir au quart du tour peut nuire à leur travail et à leur entourage. Il existe plusieurs moyens pour contrôler sa colère. Mais il faut d’abord que la personne concernée soit consentante à apprivoiser son agressivité. Bien sûr, il est nécessaire d’évacuer son stress et ses frustrations de temps en temps sinon on risque de devenir une bombe à retardement quand les choses frôlent la limite. Mais entre le déchaînement de la fureur qui fait casser les pots, les assiettes et les casseroles et la colère maîtrisée qui ne fait pas de dégâts violents, il y a toute une différence. Voici comment  gérer sa colère si on a souvent des rages incontrôlables.

Accepter sa frustration et ses défaites

Tout le monde a sa part de frustration, on ne peut pas tout avoir dans la vie, non ? Même une fable a dit que le roi d’un pays manque le bonheur. Mais c’est le confort moderne qui rend la personne plus sujette à des explosions de colère et plus vulnérable aux offenses. Quand elle veut quelque chose qu’elle ne peut pas avoir, elle craque. Dans la vie, il y a aussi des situations où on ne peut plus contrôler, où malgré tous ses efforts, on ne peut rien changer. La meilleure attitude à prendre dans ce cas, ce serait de quitter ou d’accepter la situation indésirable au lieu de dépenser ses énergies en colère violente.

Mais si on a du mal à atténuer cette fureur et à accepter la situation, essayez par exemple de prendre du recul  en faisant une immersion dans un cadre naturel, loin de tout confort et de commodités. Un bain dans la nature permet à la fois de retrouver la sérénité et  de faire le point sur ses frustrations. Ou on peut également faire une pause quand on sent qu’on va exploser, sinon pourquoi ne pas essayer de voir le côté drôle des choses qui nous a irrités ?

gere-sa-colere

La pratique d’un sport

La colère ressemble en fait, à un moyen de défense pour les personnes qui ont du mal à gérer leurs émotions. C’est une émotion saine et normale mais c’est quand elle échappe au contrôle de la personne concernée qu’elle devient dangereuse. La colère peut provenir d’une émotion secondaire suite à une blessure morale, une tristesse, une déception, une frustration, une mauvaise expérience etc. Or, le sport est également une excellente alternative pour augmenter sa résistance face à tous ces sentiments négatifs. Une personne sportive est moins réactive et plus tolérante. Elle tend à chercher la solution d’un problème dans la réponse mais non pas dans les émotions. Ses tensions seront évacuées à travers l’effort physique. Parmi les exercices physiques qui contribuent à réguler ses troubles émotionnels, citons entre autres le jogging, le vélo, la natation, le basket-ball, les arts martiaux, le yoga, la boxe, la danse etc.

Avoir un mode de vie normale

Les adultes ont besoin de dormir pendant  7 à 8 heures par nuit sinon leur humeur s’en ressent. Il convient ainsi de consulter le docteur si on a des problèmes de sommeil chroniques. Bref, la colère peut être gérée d’une façon ou d’une autre pourvu que la personne colérique le veuille bien.